Rosetta
     

Rosetta

En 2004, l’Agence spatiale européenne lance la sonde Rosetta pour recueillir des données sur la comète
67P / Tchourioumov-Guérassimenko. Les comètes sont des corps célestes composés en partie de glace
d’eau qui, à l’approche du soleil, se subliment en surface sous l’action du rayonnement solaire.
Tout comme les comètes réagissent et se modifient au soleil, j’ai fait réagir la surface sensible du papier
photographique directement à la lumière du soleil. Une transformation a lieu : le papier argentique
destiné au tirage noir et blanc se sublime en surface et crée des nuances colorées.
Ainsi, ce projet Rosetta célèbre-t-il d’une façon poétique et ironique les vues recueillies par la sonde spatiale.
À défaut d’aller moi-même dans l’espace, j’ai travaillé à la possibilité d’imaginer/imager ce voyage des comètes
à l’approche du soleil.

Ensemble de 5 photogrammes non révélés mais fixés de 50 x 60 cm et 30 pièces de 17 x 21 cm sur papier baryté Ilford mat.
Chaque photographie est unique.


Nota Bene : La reproduction numérique de ces photographies ne rend pas compte des variations très délicates
des couleurs dues à ce traitement argentique. Les cristaux d’argent ne produisent pas du « noir et blanc » mais
un jeu de colorations qui fluctuent selon la lumière - comme sous l’oeil du regardeur.

©Cynthia Charpentreau